"La preuve en psychiatrie" STOP DSM Avril 2016

Newletter de Stop DSM

Vidéo du debat du 08 avril 2016

« Qu’est-ce qu’une preuve en psychiatrie ? »

Un débat public contradictoire le vendredi 8 avril 2016
« QU’EST-CE QU’UNE PREUVE EN PSYCHIATRIE ? »
avec Francis DROSSART, François GONON, Bernard GRANGER, Éric LAURENT,
Denis LEGUAY (sous réserve) et Antoine LESUR (sous réserve)

À l’AQNDC 

92 bis boulevard du Montparnasse, 75014 Paris

STOP-DSM a décidé de mener des débats publics contradictoires sur le modèle anglais des Maudsley debates – portant le nom d’un célèbre aliéniste anglais. Ces débats se tiennent dans un hôpital londonien trois fois par an devant un public varié qui y assiste librement. Plus de cinquante réunions ont déjà eu lieu et sont abondamment relayés par les médias. Ils sont destinés à sortir la psychiatrie des cénacles spécialisés souvent en conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique. Sur un modèle voisin, aux États-Unis, se développent des wisely choosing destinés à freiner la prescription exponentielle de médicament spsychotropes.
STOP-DSM a mené son premier « Débat de la psychiatrie aujourd’hui et demain » à l’Hôpital Sante-Anne le 9 octobre 2015. Ce second débat est important : la question des fondements épistémologiques de la psychiatrie divisent les psychiatres entre cognitivistes, qui estiment la preuve faite et prônent une psychiatrie fondée sur l’evidence based medecine, et ceux qui fondent leur clinique sur le sujet et l’inconscient freudien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire