samedi 25 novembre 2017

PROGRAMME DE LA CRIÉE 2017/2018 : L’imaginaire dans la clinique Jeudi 25 janvier 2018 21h00 au centre Artaud Jean COOREN


PROGRAMME DE LA CRIÉE 2017/2018

L’imaginaire dans la clinique




Pour ce séminaire d'ouverture de notre année de travail, je m'appuierai essentiellement sur l'élaboration de Jean Oury dans son séminaire dernièrement paru aux ed d'Une (et disponible au centre Artaud): Les symptômes primaires de la schizophrénie.
ce séminaire ouvre de multiples pistes que nous commencerons à déployer. Après l'appui sur le stade du miroir lacanien, j'aimerais insister sur la dimension du corps que Oury va référer à G.Pankow et sur le registre de la création repris plus tard dans Création et Schizophrénie. Il est remarquable que dès ses débuts, dans sa thèse de médecine soutenue en 1950  mais publiée tardivement en 2008 sous le titre Essai sur la création esthétique, Oury ait dégagé ce registre de l'imaginaire créateur et du plan d'existence esthétique. Souligner cette voie d'entrée dans le traitement des psychoses par le biais de l'art brut, du surréalisme, de la littérature et de la poésie insiste sur cet enjeu crucial de la poïesis dans l'abord de toute praxis.

P.Chemla.



Nous avons, les années précédentes, travaillé sur « le Collectif à venir », ce qui nous a conduit à relire plusieurs séminaires de Jean Oury, mais aussi à revisiter la catégorie de l’imaginaire. L’enjeu des « praxis instituantes » pour reprendre le terme de Pierre Dardot et Christian Laval, nous a renvoyés à une première lecture de l’élaboration de Cornelius Castoriadis. Celui-ci produit très tôt la catégorie de l’imaginaire radical, à entendre dans ses deux acceptions : à la racine du sujet, mais aussi dans  son inscription dans les« productions imaginaires du social-historique ». Là où Lacan mettait le symbolique, puis le Réel, au cœur de la problématique du sujet, Castoriadis place donc l’imaginaire radical, manière de se détacher très tôt du structuralisme, de tout déterminisme, et de ce qu’il  appelle « la pensée héritée ». Il s’agit d’un tout autre imaginaire que celui du stade du miroir, puisqu’il évoque entre autres pour l’expliciter la possibilité d’envisager une composition musicale. Il s’agirait d’explorer cette piste de travail mais aussi toutes celles qui nous viennent de notre clinique des psychoses et des états-limites. De fait de nombreux auteurs, dès lors qu’ils se sont confrontés à la clinique, ont produit d’autres conceptions de l’imaginaire : que l’on pense au « premier rassemblement » (coming together) de Winnicott, à  l'espace imaginaire de "l'autre scène" exploré par Octave Mannoni, à la gestaltung de Jean Oury, et à bien d’autres. Depuis longtemps nous nous y trouvons à notre tour confrontés quand il s’agit de restaurer « l’image inconsciente du corps »(G. Pankow) abimée d’un patient, sa capacité à rêver, à s’ouvrir à la possibilité de l’amour. L’importance que nous accordons à la narrativité, mais aussi aux productions plastiques des patients, à leur accès à un espace imaginaire fait partie de notre souci quotidien. Notre propre capacité à rêver, fantasmer ce qui se joue dans l’espace du transfert ne saurait se réduire au seul registre du symbolique, alors que nous nous préoccupons de l’ambiance, du sensible et du tact. Enfin nous ne pouvons plus penser ce qui se joue pour un sujet sans tenter de l’articuler avec ce qui se passe dans le Monde, et  donc aux « productions imaginaires du social-historique ». Est-ce une autre manière d’envisager la « double aliénation », concept crucial de la Psychothérapie Institutionnelle ? Sans doute, mais en insistant aussi sur la nécessité actuelle de repenser notre réalité clinique et institutionnelle en prise avec une « nouvelle raison du monde »(P. Dardot et C. Laval) néolibérale. Une raison qui  engendre une vision réifiée des sujets en souffrance, rabattement sur un imaginaire comptable, marchand, où chacun se trouve mis en concurrence avec tous.
Il nous resterait donc à repenser cette catégorie de l'imaginaire qui permet au sujet de soutenir une utopie concrète se passant de toute terre promise comme de toute réconciliation du sujet avec lui-même. Sans cette utopie, ce mirage nécessaire porté par l’illusion, comment  pourrions-nous  imaginer une vie désirable, condition indispensable pour un travail  qui élabore avec la psychanalyse le rapport du sujet à son "désir inconscient inaccessible"?
                                                                                               Patrick CHEMLA


Bibliographie  :

- Cornelius  Castoriadis :
 - Carrefours du labyrinthe, Tome 5 Fait à Faire, aux éditions Points Essais 2008.
- Jean Oury : Séminaire « la décision » et séminaire « Création et Schizophrénie », aux Editions Galilée 1989.
 "Les symptômes primaires de la schizophrénie" aux éditions d'Une, 2016, disponible également au centre Antonin Artaud 
- Donald Winnicott Jeu et Réalité, aux éditions Gallimard 2015.
   -Gisela Pankow : L'homme et sa psychose, ed Flammarion, 2009  
 l'Etre-là du schizophrène, ed Flammarion 2011     
Textes sur l’imaginaire dans le blog de la Criée :
- Articles et interviews de Castoriadis sur le blog de la Criée (http://lacriee51.blogspot.fr/)
- Livres de Arnaud Tomes :
1  Cornelius Castoriadis, «  L’imaginaire comme tel », avec une très bonne introduction pédagogique à la pensée de Cornelius  Castoriadis (aux éditions Hermann 2007)

2 Cornelius  Castoriadis : l’Imaginaire, le Rationnel et le Réel, aux éditions Demopolis 2015.


Le séminaire cette année se centrera sur l'étude du livre de Jean OURY "Les symptômes primaires de la schizophrénie"et donc de l'entrecroisement des approches qu'il articule : phénoménologie, pensée de Jean LACAN, de Giséla PANKOW et de quelques autres...

Conférences – débats

Jeudi 25 janvier 2018
21h00 au centre Artaud

Jean COOREN
Psychiatre et Psychanalyste

"Errance, refuge, exil, et la quête du hors lieu sans salut"

_______________________________________________________

Samedi 17 février 2018
14h00 au centre Artaud

Adeline HAZAN
Contrôleur général des lieux de privation de liberté
à propos de la publication de son rapport 2016 :

Nous pourrons discuter avec elle de son rapport et en particulier de ce qu'il avance et révèle de l'état de la psychiatrie.

_________________________________________ 


 Jeudi 22 février 2018
21h00 au centre Artaud

Annie GUERINEAU-JOMELI
Psychanalyste
viendra présenter son livre

"Propos d'une psychanalyste". (Editions L’Harmattan)

______________________________________________________________

Jeudi 29 mars 2018
21h00 au centre Artaud

Fethi BENSLAMA
Psychanalyste, Professeur de Psycho-pathologie
viendra présenter son livre co-écrit avec Farhad Khosrokhavar

"Le Djihadisme des femmes, pourquoi ont-elles choisi Daesh ?" (Editions du Seuil)

___________________________________________________________

Jeudi 19 avril 2018
21h00 au centre Artaud

Pierre DARDOT
Philosophe
viendra présenter son livre co-écrit avec Christian Laval

"L'ombre d'octobre, la révolution russe et le spectre des soviets" (Edition Lux Editeur Canada)

__________________________________________________________________
Jeudi 24 mai 2018
21h00 au centre Artaud

Alice CHERKI
Psychiatre et Psychanalyste
viendra présenter son livre


"Mémoire anachronique, lettre à moi-même et à quelques autres" (Editions de L'aube)



Séminaires de la CRIEE à 21h00 au centre Artaud

Pour ce séminaire d'ouverture de notre année de travail, je m'appuierai essentiellement sur l'élaboration de Jean Oury dans son séminaire dernièrement paru aux ed d'Une (et disponible au centre Artaud): Les symptômes primaires de la schizophrénie. Ce séminaire ouvre de multiples pistes que nous commencerons à déployer. Après l'appui sur le stade du miroir lacanien, j'aimerais insister sur la dimension du corps que Oury va référer à G.Pankow et sur le registre de la création repris plus tard dans Création et Schizophrénie. Il est remarquable que dès ses débuts, dans sa thèse de médecine soutenue en 1950  mais publiée tardivement en 2008 sous le titre Essai sur la création esthétique, Oury ait dégagé ce registre de l'imaginaire créateur et du plan d'existence esthétique. Souligner cette voie d'entrée dans le traitement des psychoses par le biais de l'art brut, du surréalisme, de la littérature et de la poésie insiste sur cet enjeu crucial de la poïesis dans l'abord de toute praxis.


Reprise des séminaires en 2018 le lundi :

Lundi 15 janvier : Thérèse Zampaglione et Annie Topalov nous introduiront à l’élaboration de G.Pankow

 Lundi 5 février : Charlotte Hédoux nous parlera à partir de son mémoire de phénoménologie sur « le sentiment de vide »

 Lundi 9 avril : discussion avec Catherine Perret, philosophe travaillant actuellement sur les textes de Deligny et sur le séminaire d’Oury

 Lundi 14 mai : nous rassemblerons les brins épars pour conclure provisoirement et ouvrir sur les rencontres de la Criée

Pas de séminaire en mars en raison de la semaine de la folie ordinaire 

Pas de séminaire en mars


Ces séminaires s’inscrivent dans les enseignements du Cercle Freudien. 




Annonce des XVI Rencontres de la CRIÉE : les 1er et 2 juin 2018
Vous pouvez vous inscrire dès maintenant !
Renseignements et inscriptions auprès de :
Julie MESTRUDE : 06.62.49.31.82 - j.mestrude@epsm-marne.fr
 ou Sabrina CHIBANI
Centre de Jour A. Artaud – 40 rue Talleyrand – 51100 REIMS
Tél. : 03.26.40.01.23 – Fax : 03.26.77.93.14  g04.extra@epsm-marne.fr




jeudi 9 novembre 2017

Enseignement Psychothérapie Institutionnelle Prochain groupe de travail : 19 dec de 17h15 à 19h15

Par ces temps bien moroses, une bonne nouvelle: une dizaine de jeunes étudiants en médecine sont venus s'adjoindre au groupe de travail mensuel que nous tenons, et qui tiendra lieu désormais de lieu d'enseignement de la PI . En prenant les enjeux de transmission par le biais de la clinique du transfert, et de la façon singulière dont chacun s'y expose (ou non!) dans le Collectif.
Nous verrons si cela se poursuit sur la durée...

P.Chemla

Alexandre Ferreira.:

Pour celles et ceux qui s’intéressent à la psychiatrie et qui souhaitent découvrir une façon différente du CHU de faire de la psychiatrie ou qui désirent aller plus loin que l’ECN, le CMP Artaud propose un groupe de travail. Il a pour but de transmettre les concepts fondamentaux de la Psychothérapie institutionnelle par le biais d’apports cliniques et théoriques de façon interactive entre les intervenants et les participants (médecins, psychologues, étudiants, soignants du centre Artaud). Ce groupe de travail a lieu une fois par mois le mardi de 17h15 à 19h15, au centre Artaud, 40 rue de Talleyrand à Reims.

Le groupe de travail a eu lieu mardi 7 novembre, avec au programme la reprise par 3 soignants du centre Artaud de leur intervention commune, présentée au colloque de l'AMPI à Marseille les 12 et 13 octobre dernier, ayant comme titre : « création, transfert et transmission ».

Le prochain groupe de travail aura lieu le mardi 19 décembre 2017 avec la diffusion du film "L'invisible"(Nicolas Philibert) où Jean Oury expose les concepts de la Psychothérapie Institutionnelle.

C’est gratuit et ouvert à tous les étudiants. Il suffit de s’inscrire auprès du Dr Patrick Chemla en lui envoyant un mail à patrick.chemla2@orange.fr .

mercredi 8 novembre 2017

XVI RENCONTRES de la CRIÉE 2018 L'imaginaire dans la Clinique Vendredi 01 et samedi 2 juin 2018

XVIèmes Rencontres de la CRIEE
Psychiatrie, Psychanalyse, Psychothérapie Institutionnelle

Les 1 et 2 juin 2018
au centre des Congrès de Reims

L’imaginaire dans la clinique


Nous avons travaillé les années précédentes sur « le Collectif à venir », ce qui nous a conduit à relire plusieurs séminaires de Jean Oury, mais aussi à revisiter la catégorie de l’imaginaire. L’enjeu des « praxis instituantes » pour reprendre le terme de Pierre Dardot et Christian Laval, nous a renvoyés à une première lecture de l’élaboration de Cornelius Castoriadis. Celui-ci produit très tôt la catégorie de l’imaginaire radical, à entendre dans ses deux acceptions : à la racine du sujet, mais aussi dans  son inscription dans les« productions imaginaires du social-historique ». Là où Lacan mettait le symbolique, puis le Réel, au cœur de la problématique du sujet, Castoriadis place donc l’imaginaire radical, manière de se détacher très tôt du structuralisme, de tout déterminisme, et de ce qu’il  appelle « la pensée héritée ». Il s’agit d’un tout autre imaginaire que celui du stade du miroir, puisqu’il évoque entre autres pour l’expliciter la possibilité d’envisager une composition musicale. Il s’agirait d’explorer cette piste de travail mais aussi toutes celles qui nous viennent de notre clinique des psychoses et des états-limites. De fait, de nombreux auteurs, dès lors qu’ils se sont confrontés à la clinique, ont produit d’autres conceptions de l’imaginaire : que l’on pense au « premier rassemblement » (coming together) de Winnicott, à  l'espace imaginaire de "l'autre scène" exploré par Octave Mannoni, à la gestaltung de Jean Oury, et à bien d’autres. Depuis longtemps, nous nous y trouvons à notre tour confrontés quand il s’agit de restaurer « l’image inconsciente du corps »(G. Pankow) abimée d’un patient, sa capacité à rêver, à s’ouvrir à la possibilité de l’amour. L’importance que nous accordons à la narrativité, mais aussi aux productions plastiques des patients, à leur accès à un espace imaginaire fait partie de notre souci quotidien. Notre propre capacité à rêver, fantasmer ce qui se joue dans l’espace du transfert ne saurait se réduire au seul registre du symbolique, alors que nous nous préoccupons de l’ambiance, du sensible et du tact. Enfin, nous ne pouvons plus penser ce qui se joue pour un sujet sans tenter de l’articuler avec ce qui se passe dans le Monde, et  donc aux « productions imaginaires du social-historique ». Est-ce une autre manière d’envisager la « double aliénation », concept crucial de la Psychothérapie Institutionnelle ? Sans doute, mais en insistant aussi sur la nécessité actuelle de repenser notre réalité clinique et institutionnelle en prise avec une « nouvelle raison du monde »(P. Dardot et C. Laval) néolibérale. Une raison qui  engendre une vision réifiée des sujets en souffrance, rabattement sur un imaginaire comptable, marchand, où chacun se trouve mis en concurrence avec tous.
Il nous resterait donc à repenser cette catégorie de l'imaginaire qui permet au sujet de soutenir une utopie concrète se passant de toute terre promise comme de toute réconciliation du sujet avec lui-même. Sans cette utopie, ce mirage nécessaire porté par l’illusion, comment  pourrions-nous  imaginer une vie désirable, condition indispensable pour un travail  qui élabore avec la psychanalyse le rapport du sujet à son "désir inconscient inaccessible"?
                                                           Patrick CHEMLA




Jeudi 31 mai à 20h30 au cinéma Opéra à Reims

Diffusion du film de Nicolas Contant
« Nous les intranquilles »

Suivie d'un débat avec le cinéaste et le groupe cinéma d'Artaud

« Nous les intranquilles » est un film collectif qui commence au centre Artaud, centre d’accueil psychothérapeutique. Le groupe cinéma du centre raconte la maladie, la thérapie, leur rapport au monde. Après un premier geste documentaire, le film devient participatif et met en scène son élaboration en collectif.
À travers leur autoportrait, les personnages cherchent à donner une image humaine de la folie. Ils s’amusent des idées reçues pour mieux les subvertir. En s’emparant tous ensemble du projet artistique, ils démontrent par l’exemple qu’un autre monde est possible.


Tolten ponctuera les Rencontres par des interventions poétiques

Vendredi 1 juin de 9h00 à 13h00

PRESIDENT : Jean Cooren

DISCUTANTE : Pascale Hassoun

INTERVENANTES :

         Anna Angelopoulos
         Leslie Kaplan
         Radmila Zygouris

        


Vendredi 1er  juin de 14h30 à 18h00

6 ateliers
Atelier 1 : CLINIQUE

ANIMATEUR : Christophe Chaperot

INTERVENANTS :

         Guy Dana
         Thérèse Zampaglione et Michèle Portelette
         Equipe de Château Renault
         Equipe du Docteur Parviz Denis : Club Trouble (s) Fête, CH Les Murets
         Yacine Amhis et Christelle Guillemin



Atelier 2 : CLINIQUE

ANIMATRICE : Géraldine Delcambre

INTERVENANTS :

         Morgane Vattepin et Samuel Thivet
         Basma Hermi, Brahim Lounis et Khédija Alim
         Sarah Colin
         Eric Wargny
         Equipe du Docteur Christophe Chaperot


Atelier 3 : CLINIQUE ET TRANSMISSION

ANIMATRICE : Annie Topalov

INTERVENANTS :

         Autobus 975
         Benjamin Royer et Alfredo Olivera, et l'équipe d'Asnières sur Seine
         José Morel Cinq-Mars
         Laure Thierion
         Anne-Line Fournier
         Equipe IME La Pinède



Atelier 4 : CLINIQUE ET POLITIQUE 

ANIMATEUR : Serge Klopp

INTERVENANTS :

         Pierre Kammerer
         Françoise Nielsen
         Marie-France et Raymond Negrel
         Faïka Medjahed
         Docteur Alain Abrieu et son équipe







Atelier 5 : ENFANCES ET ADOLESCENCES

ANIMATEUR : Pierre Delion

INTERVENANTS :

         Loriane Bellahsen
         Michèle Benhaïm
         Danièle Epstein,
         Tristan Garcia Fons et Jean François Solal



ATELIER CREATION ET CLINIQUE

ANIMATEUR : Thierry Delcourt

INTERVENANTS :

         Simone Molina
         Mary Dorsan
         Blandine Ponet
         Laurence Marchand
         Docteur Sophie Sirère et son équipe



20H00 précises
Simone Molina et Thomas Chemla

"L’indien au-delà des miroirs" texte de Simone Molina, musique de Thomas Chemla.

La lecture sera suivie du repas pour les inscrits (avec apéritif sur table)

Samedi 2 juin de 9h00 à 13h00

Actualités de la Psychiatrie : (2 tables rondes)

ANIMATEUR : Philippe Bichon, Psychiatre, Collectif des 39, Clinique de La Borde.

INTERVENANTS :

         Humapsy, Association de patients.
         Association Culturelle du Personnel de Saint-Alban 
         L’UNAFAM Reims.
         Pascal Crété, FIAC ( Fédération Inter Associations Culturelles)
         Alain Abrieu, Psychiatre, AMPI (Association Méditerranéenne de Psychothérapie Institutionnelle).
         SERPSY : Soin Etude et Recherche en Psychiatrie.
         Patrick Sadoun : Président d’Autisme Liberté et du RAAHP (Rassemblement pour une Approche des Autismes Humaniste et Plurielle).
         Cécile Bourdais : Collectif des 39 Enfance.
         Victoire Mabit et Annick Lair : Le Fil Conducteur.
         T.R.U.C (Terrain de Rassemblement Pour l'Utilité des Clubs)
         Commission Psy, Soins et Accueil, Debout !!
INTERVENTION : Patrick Landmann, Psychiatre et Psychanalyste, Initiateur de l’appel « STOP DSM », Paris.




Samedi 2 juin de 14h30 à 18h00

PRESIDENT :  Heitor O'Dwyer De Macedo

DISCUTANT : Mathieu Bellahsen

INTERVENANTS :

         Pierre Dardot
         Françoise Davoine
         Patrick Chemla





INSCRIPTION
Vous pouvez vous inscrire dès maintenant
Renseignements et inscriptions auprès de :
Julie Mestrude : 06.62.49.31.82 - j.mestrude@epsm-marne.fr
 ou Sabrina Chibani
Tél. : 03.26.40.01.23 - Fax : 03.26.77.93.14  g04.extra@epsm-marne.fr
Centre de Jour A. Artaud - 40 rue Talleyrand - 51100 REIMS







Liste des Intervenants

Abrieu Alain : Psychiatre Chef de Service, AMPI (Association Méditerranéenne de Psychothérapie Institutionnelle), Marseille.
Alim Khédija : Aide-soignante, Reims.
Amhis Yacine : Psychiatre et Psychanalyste, Reims.
Angelopoulos Anna : Psychanalyste et Anthropologue, Paris.
Association Culturelle du personnel de Saint-Alban
Autobus 975 : Association d'étudiants en Médecine de Reims
Bellahsen Loriane : Psychiatre chef de service du centre Françoise Grémy, Paris 15, Psychiatre au CMPP Pichon Rivière Paris 10; association UTOPSY.
Bellahsen Mathieu : Psychiatre chef de service, Asnière sur Seine, association UTOPSY.
Bourdais Cécile : Mettre de conférence à l'UEFR Paris8, Collectif des 39 Enfance.
UNAFAM Reims, Les noms des intervenants seront sur le programme définitif.
Benhaim Michèle : Psychanalyste, Professeur de psychopathologie clinique à l'université d'Aix-Marseille (AMU), Responsable du master en psychanalyse, Auteur de  : "Les passions vides : chutes et dérives adolescentes contemporaines".
Bichon Philippe : Psychiatre, Collectif des 39, Clinique de La Borde.
Chaperot Christophe : Psychiatre et Psychanalyste, Chef de service, Abbeville.
Chemla Patrick : Psychiatre chef de service et Psychanalyste, Reims.
Chemla Thomas : musicien, Reims
Colin Sarah : Psychiatre et Psychanalyste, Reims.
Commission Psy, Soins et Accueil, Debout !!: Les noms des intervenants seront sur le programme définitif.
Cooren Jean : Psychiatre et Psychanalyste, Lille.
Crété Pascal : Psychiatre et Psychanalyste, Caen.
Dana Guy: psychiatre, chef de service et psychanalyste, président du Cercle Freudien
Dardot Pierre : Philosophe, Paris.
Delcambre Géraldine : Psychiatre, Reims.
Delion Pierre : Professeur de psychiatrie et Psychanalyste, Lille.
Delcourt Thierry : Psychiatre et Psychanalyste, Vice président du Syndicat National des Psychiatres Privés, Reims.
Dorsan Mary : Infirmière et Ecrivain, Paris
Epstein Danièle : Psychologue, Psychanalyste, membre du Cercle Freudien et de l'Association Psychanalyse et Médecine, Auteur de : "Dérives adolescentes : de la délinquance au djihadisme", Membre du CERT (Centre d’Etude des Radicalisations et de leurs Traitements), Paris.
Fournier Anne-Line : Infirmière, Reims
Garcia Fons Tristan : Pédopsychiatre et Psychanalyste, Auteur avec Jean François Solal de : "L'évènement juvénile ", Paris.
Guillemin Christelle : Psychologue, Reims
Hassoun Pascale : Psychanalyste, Paris.
Hermi Basma : Aide-soignante, Reims.
Humapsy, Association de patients, Reims.
Kammerer Pierre : Docteur en psychologie, Psychanalyste, Grenoble.
Kaplan Leslie : Ecrivain, Paris
Klopp Serge : Infirmier Cadre de santé en retraite, Collectif des 39, Ville Evrard.
Lair Annick : Le fil conducteur, Paris.
Landmann Patrick : Psychiatre et Psychanalyste, Initiateur de l’appel « STOP DSM », Paris.
Lounis Brahim : Aide-soignant, Reims.
Mabit Victoire : Le Fil conducteur, Paris.
Marchand Laurence : Psychanalyste, Reims.
Medjahed Faïka : Psychanalyste, Alger.
Molina Simone : Psychanalyste et Écrivain , Présidente du Point de Capiton,Vaucluse.
Morel Cinq-Mars José : Psychanalyste, Paris.
Negrel Marie France : Infirmière psychiatrique à la retraite, Marseille.
Negrel Raymond : Infirmier psychiatrique Cadre de santé à la retraite, Marseille.
Nielsen Françoise : Psychanalyste, Paris.
O’Dwyer de Macedo Heitor : Psychanalyste, Paris.
Olivera Alfredo : Psychologue clinicien (Asnières sur Seine), fondateur de la Radio Colifata à Buenos Aires et de la Radio Sans Nom.
Ponet Blandine : Infirmière à la retraite, Ecrivain, Toulouse.
Portelette Michèle : Infirmière, Reims
Royer Benjamin : Psychologue, Asnières.
Sadoun Patrick : Président d’Autisme Liberté et du RAAHP (Rassemblement pour une Approche des Autismes Humaniste et Plurielle), Paris.
Solal Jean-François : Psychiatre et Psychanalyste, Auteur avec Tristan Garcia Fons de : "L'évènement juvénile ", Paris
Serpsy : Soin Etude et Recherche en Psychiatrie, Toulouse
Sirère Sophie : Psychiatre Chef de Service, Marseille.
Thierion Laure : Psychologue, Reims.
Thivet Samuel : Infirmier, Reims.
Truc : Terrain de Rassemblement Pour l'Utilité des Clubs (Les noms des intervenants seront sur le programme définitif).
Tolten : Poète décalé, Montpellier.
Topalov Annie : Psychanalyste, Paris.
Vattepin Morgane : Infirmière, Reims.
Wargny Eric : Pédopsychiatre, Chef de service, Épernay / Châlons-en-Champagne.
Zampaglione Thérèse : Psychologue et Psychanalyste, Reims.
Zygouris Radmila : Psychanalyste, Paris.
Equipe Château Renault : Psychiatrie adultes (Les noms des intervenants seront sur le programme définitif).
Equipe du Docteur Parviz Denis : Club Trouble (s) Fête, CH Les Murets (Les noms des intervenants seront sur le programme définitif).
Equipe IME de la Pinède à Jacou : Institut Médico-educatif, près de Monptellier (Les noms des intervenants seront sur le programme définitif).





Bulletin d’inscription

XVIèmes Rencontres de La C.R.I.E.E.
L'imaginaire dans la clinique

Vendredi 1 et Samedi 2 Juin 2018

+ jeudi 31mai 2018 diffusion au cinéma l'Opéra de Reims
du film de Nicolas Contant "Nous les intranquilles"

M…………………………………………………………………………………………..……….……..
Adresse ……………………………………………………………….…….….……………………...
…………………………………………………….……………….……….………………………………
Mail ………………………...…………………………………………………………………………...

Tel ………………………………………………………………………………..……………………….

Au titre de la Formation Continue :       

 260 € (incluant les deux repas de midi et les actes des Rencontres et la projection 
du film le jeudi soir)                                                                                      

Sera présent à la projection du film         
Ne sera pas présent à la projection du film 

Déclaration d'activité enregistrée sous le numéro : 21510164151
auprès du Préfet de la région Champagne-Ardenne
N° SIRET: 442 941 365 00029 - Code NAF : 9499Z

A titre individuel :

Inscription au Colloque :                                    130 €                              
Repas vendredi midi :                                           25 €                               
Repas samedi midi :                                             25 €                               
 Inscription étudiant, chômeur (sans repas) : 20 €  par jour             

Projection du Film "Nous les intranquilles" :    4 €                              
                Repas festif du vendredi soir :            50 €                              


Renseignements et inscriptions :
Julie MESTRUDE au 06.62.49.31.82 / mail : j.mestrude@epsm-marne.fr
ou Sabrina CHIBANI
Centre de Jour A. Artaud – 40 rue Talleyrand – 51100 REIMS
Tél. : 03.26.40.01.23 – Fax : 03.26.77.93.14 / Mail : g04.extra@epsm-marne.fr

 *Chèque à l’ordre de la CRIEE